Retour à la liste

Que fait un contrôleur aérien ?

blog-atco-02-banner

Ceci n'est pas une tour

Dites ‘contrôle aérien’ et les gens voient spontanément une tour de contrôle. Ce n’est pas que nous ne soyons pas fiers de nos tours - tout le monde n’a pas un bureau à 60 m de haut avec vue panoramique - mais le travail du contrôleur aérien ne se déroule pas toujours dans une tour.

Un centre névralgique avec différentes fonctions

Pour commencer, nous vous accompagnons vers CANAC 2, mieux connu comme le centre névralgique du contrôle aérien ‘radar’. Tous les contrôleurs aériens y sont responsables du trafic aérien en survol et en approche en dessous de 7500 mètres (ou 24500 pieds). Soit, littéralement, à des miles de chacun des aéroports.
Ils disposent des mêmes postes de travail, mais peuvent exercer différentes fonctions sur base de leur formation et de leur expérience :

  • Le contrôleur radar se charge de la gestion tactique immédiate des situations de trafic dans son secteur. Il travaille en tandem avec un ‘contrôleur planning’, qui a une vue proactive sur le trafic et qui gère les flux.
  • Le contrôleur radar et planning, avec qui il travaille en tandem, assure à la fois un flux de trafic fluide et une sécurité maximale pour le trafic aérien.

Ces 'équipes de contrôleurs aériens' sont responsables d’un secteur ou d’une partie spécifiques de l’espace aérien. Ils assureront la sécurité de votre avion selon la phase de vol où il se trouve. Dans l’ordre chronologique:

  • Peu après le décollage, les contrôleurs aériens APP (Approach) relaient la tour : ils guident l’avion dans sa phase ascendante vers son altitude de croisière.
    Lorsque l’avion a presque atteint cette altitude de croisière, la responsabilité est transférée aux contrôleurs aériens ACC (Area) : ils optimisent le flux des avions à plus longue distance. Un appareil en approche commencera à descendre avec l’ACC, et sera ensuite transféré à l’APP : l’APP procèdera alors au séquencement final des arrivées, qu’il relaiera à la TWR.

Dans la Supervisor Suite de CANAC 2, située au centre et qui vient d’être entièrement rénovée, se trouvent :

  • le Supervisor : il supervise les opérations et assume les tâches administratives et de coordination ;
  • le Traffic Manager : il règle le volume de trafic aérien en fonction de la capacité disponible, en coordination avec les centres de contrôle des pays voisins et avec la Central Flow Management Unit (CFMU) d’Eurocontrol, qui gère les flux de trafic au niveau européen (41 pays).

Ground control to Major Tom

Dans la tour de contrôle, les contrôleurs aériens ont aussi différents rôles. Au total, il y a trois fonctions distinctes qui veillent à ce que votre avion puisse partir en toute sécurité, depuis le moment où vous montez à bord à la porte d’embarquement, jusqu’au décollage.

  • Clearance delivery : ce contrôleur aérien veille à ce que et la route de départ et le créneau horaire attribués à l’avion en partance soient corrects. Ces informations sont transmises au contrôleur aérien ‘sol’ afin de garantir que l’avion atteigne la piste à temps, dans un délai fixé.
  • Ground control : le "Ground Controller" est responsable de la ‘zone de mouvements’ d’un aéroport. Tous les avions et tous les véhicules se déplaçant dans cette zone de mouvements doivent en recevoir l’autorisation du contrôleur aérien sol. En outre ce contrôleur aérien doit assurer que l’ordre dans lequel les avions doivent s’aligner sur le seuil de la piste soit optimal, afin d’accélérer ainsi le rythme de décollage.
  • Contrôle aérien "air" : le contrôleur aérien ‘air’ est responsable des mouvements sur les pistes et du trafic aérien à proximité immédiate de l’aéroport. Ainsi, il donne aux pilotes l’autorisation de décoller ou d’atterrir. Si le contrôleur aérien ‘air’ remarque une situation potentiellement dangereuse, il peut commander au pilote d’un avion à l'atterrissage de remettre les gaz, ou donner l’ordre à un avion en partance de renoncer au décollage.

Dans la tour même, tout comme dans le centre CANAC 2, une communication sans faille entre l’air control et le ground control est cruciale pour garantir un trafic aérien sûr et efficient. En outre, il ne s’agit pas seulement de la communication primordiale entre le contrôleur aérien et le pilote, mais aussi de la communication mutuelle entre les contrôleurs aériens pour gérer harmonieusement le trafic aérien.

Souhaitez-vous devenir contrôleur aérien ?

Inscrivez-vous ici sur notre mailing liste. Nous vous préviendrons dès qu'une nouvelle période d'inscription est prévue.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur les conditions d'admission ici.

Plus de news

Politique en matière de cookies

Le présent site internet place des cookies. Les cookies essentiels sont nécessaires au bon fonctionnement du site internet et ne peuvent pas être refusés. Des cookies fonctionnels sont utiles à certaines fonctionnalités du site mais peuvent être désactivés. D’autres cookies sont utilisés à des fins analytiques (cookies d’analyse) et à des fins marketing et ne seront placés que si vous en acceptez le placement. Consultez notre politique en matière de cookies pour en savoir plus.