Retour à la liste

Interview avec Alain Du Bois, Safety Manager skeyes

SAFETY_Itw_Alain_Teaser

Quel est le rôle du SMS et de la SMU dans la mission de sécurité de skeyes ?

skeyes a une mission claire: assurer la sécurité du trafic aérien, celle des pilotes, des passagers et de toute personne qui pourrait être impliquée dans un accident potentiel. Quand nous parlons de sécurité, nous devons en distinguer deux types :

premièrement, la sécurité qui est assurée au quotidien par les services opérationnels qui en ont la responsabilité. Là, chaque collaborateur de skeyes joue un rôle à son niveau. Pour les contrôleurs et les superviseurs ainsi que les techniciens qui entretiennent les installations, cette relation est très directe et très claire. Mais chaque collaborateur de skeyes apporte aussi indirectement sa contribution à la performance en sécurité.

Deuxièmement, nous avons notre Système de gestion de la sécurité (Safety Management System – SMS) qui met en place un ensemble de procédures pour aider à la prise de décision en fonction des risques détectés. La SMU (Safety Management Unit) a pour mission de développer le SMS en suivant les derniers standards internationaux et en s’inspirant des bonnes pratiques appliquées par d’autres prestataires de services de navigation aérienne. La SMU est donc responsable de l’application du SMS et de son développement. Elle sert de centre pour toutes les activités relatives à la sécurité.

La sécurité a beaucoup évolué ces 10 dernières années. A quoi attribuez-vous cette évolution positive ?

Quand on regarde dix ans en arrière, on peut relever deux grandes différences avec la situation actuelle.

Premièrement, il y a les ‘Common requirements’ émis par l’Union européenne qui a instauré l’obligation de mettre en place un système de gestion de la sécurité. Ce système donne la possibilité à chacun de s’engager en faveur de la sécurité. Les collaborateurs peuvent rapporter librement tout fait relatif à la sécurité. Nous enregistrons ces rapports et en informons le management et nous procédons à une enquête et une analyse des faits rapportés.

Un autre grand changement a trait à la culture. Il y a dix ans, il n’y avait environ qu’une centaine de rapports d’événements liés à la sécurité par an. Aujourd’hui, il y en a plus de 1000. Donc les collaborateurs jouissent d’une liberté et d’une ouverture bien plus grande pour rapporter des faits relatifs à la sécurité et cela stimule aussi un engagement plus fort pour contribuer à la sécurité du trafic aérien en général.

Au niveau de la collaboration avec nos partenaires et clients, quelles sont les initiatives pour améliorer la sécurité ?

La collaboration avec notre environnement, nos partenaires et nos clients, est très importante étant donné que les prestataires de services de navigation aérienne ne peuvent agir seul. Tout passe par une interaction étroite entre les compagnies aériennes, les aéroports et les organisations de contrôle aérien.

Au niveau de la sécurité, il s’agit surtout d’échanges actifs d’informations concernant un problème signalé ou concernant la préparation d’un changement sur un système donné. Les systèmes changent pour ainsi dire chaque jour en raison d’une modification, d’une amélioration ou d’une adaptation interne ou externe, comme par exemple des travaux à l’aéroport, ou encore en raison de circonstances particulières comme par exemple la visite du Président des Etats-Unis. Cela demande beaucoup de préparation et d’adaptation de notre système de gestion du trafic aérien. Nous devons dès lors apporter une réponse adéquate pour que chacun puisse agir de la bonne façon.

Dans les prochaines années, sur quoi skeyes va-t-elle focaliser son attention pour encore améliorer la sécurité ?

Nous nous efforcerons d’améliorer la sécurité en jouant sur plusieurs facteurs. Premièrement, nous allons travailler sur les risques émergents, comme les drones qui suscitent de plus en plus d’intérêt. Deuxièmement, nous allons aussi nous focaliser sur la sécurité informatique qui devient aussi un élément de plus en plus important dans notre environnement. Troisièmement, nous allons continuer à améliorer notre Système de gestion de la sécurité (SMS). Aujourd’hui, il y a plus de 1000 rapports d’événement relatif à la sécurité grâce à une implémentation plus poussée de la Just Culture. Nous en aurons encore davantage à l’avenir. Nous devons donc nous préparer à traiter encore plus de signalements d’événement relatif à la sécurité et à effectuer encore plus d’analyses et à pouvoir donner un feedback aux collaborateurs qui ont signalé ces événements.

Nous allons aussi continuer à développer notre Operational Safety Unit (OSU) pour renforcer les actions proactives à côtés des actions réactives en multipliant l’organisation de safety surveys. Les safety surveys sont des actions qui consistent à aller voir proactivement ce qui se déroule dans les opérations sans attendre la survenue d’un incident, de voir ce qui fonctionne et de trouver des améliorations. Un dernier aspect auquel nous allons nous attacher est la performance humaine. L’année passée nous avons noué une collaboration avec la KU Leuven et contribuer à une chaire d’études en Human Factors and Leadership in Aviation Safety. Cette collaboration continue et nous avons également acquis des compétences internes dans le domaine.

Enfin, dans notre environnement, nous devons faire appel à de nombreux intervenants externes, comme des fournisseurs. Comme skeyes conserve à tout moment la responsabilité de la bonne conduite de ses opérations, nous allons nous focaliser également sur le contrôle de ces intervenants externes.

Nous pouvons utiliser des cookies de session afin d'améliorer le service fourni sur notre site web. Un cookie de session est un petit fichier de données envoyé depuis notre site web à votre navigateur Internet, qui est stocké dans la mémoire temporaire de votre ordinateur (ce fichier est effacé à la fermeture de votre navigateur). Un cookie de session nous permettra de suivre les pages que vous avez visitées et ainsi faciliter votre utilisation du site web.

Vous pouvez configurer votre navigateur pour qu'il vous avertisse lorsque vous recevez un cookie, ce qui vous permet de décider de l'accepter ou non.